Nouvelle étude Nationale de cas de COVID-19 de patients hospitalisés avec des formes graves et les femmes enceintes prouvés par PCR ou antigénique chez les patients drépanocytaires.

Partager sur :

Communiqué du Pr Jean-Benoît Arlet, Centre de référence MCGRE, médecine interne HEGP-APHP, pour  la filière MCGRE.

A l’attention des médecins prenant en charge des patients drépanocytaires

Grâce à l’effort de tous, l’article sur les facteurs de formes sévères chez les patients drépanocytaires vient d’être publié. Nous vous en remercions vivement. Toutes les forces vives ayant inclus des patients sont dans le fichier des investigateurs. Nous avons mis dans la liste des auteurs les services ayant inclus le plus de patients (n>20). Vous lirez que les SC restent très à risque (surement par la survenue de thrombose veineuse). Les SS de plus de 35 ans ou greffé ou en surpoids sont aussi à risque. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1002/ajh.26432

L’effort est poursuivi sur la description des formes de COVID Drépano hospitalisés avec critères de gravité. On peut inclure dans ce registre avec confirmation PCR ou antigénique. 

Voici les critères pour remplir la fiche jointe (à laquelle quelques modifications ont été apportées). Formulaire à lire ici.

–   Patients hospitalisés nécessitant ≥3L/min O2 

       ou passage en réa ou soin continue

       ou  épisode thrombose (EP, TVP, AVC)

       ou PIMS (pour les pédiatres) ou toute forme atypique

–   Les femmes enceintes hospitalisés ou non (poursuite du registre confié au Dr Laure Joseph)

Nous proposons que vous renvoyiez la fiche pour les patients ayant eu ces critères depuis le 1er novembre 2021.

Cela représentera peu de patient à inclure pour chacun. Recommandation d’exhaustivité au niveau national pour pouvoir décrire les traitements qu’ils reçoivent et l’impact de la vaccination. 

Merci de renvoyer les fiches les plus complètes possible dès qu’ils sont sorti d’hospitalisation. Nous vous ferons un retour dès que des tendances émergeront.

   NB : Plus  besoin de renvoyer des fiches pour les non hospitalisés ou patients avec juste CVO ou STA sans ces critères de gravité

Cette étude est proposée par le le Pr Jean-Benoît Arlet et ses collaborateurs, Centre de référence MCGRE, médecine interne HEGP-APHP, pour  la filière MCGRE.